Arthur Castelnau

Consultant Web Analytique

DĂ©cris ton poste en 5 mots ?

Mesure, qualité, résultats, activation, enthousiasme.

Quel est ton parcours ?

DiplĂŽmĂ© d’un M2 Marketing Digital en Ă©cole de commerce (ISC Paris), j’ai commencĂ© ma carriĂšre par une premiĂšre expĂ©rience internationale chez l’annonceur Ă  Shanghai, puis Ă  Paris chez Moxie, agence digitale du groupe ZenithOptimedia.

Je suis ensuite parti m’expatrier Ă  l’étranger oĂč j’ai passĂ© ces 5 derniĂšres annĂ©es aux UAE Ă  DubaĂŻ, cette fois du cĂŽtĂ© client (chez Sun & Sand Sports puis chez LVMH) oĂč j’ai dĂ©veloppĂ© une expertise en Web Analytics et CRO, dans le secteur du e-Commerce.

RentrĂ© en France dĂ©but 2020, je suis repassĂ© cĂŽtĂ© agence oĂč j’ai intĂ©grĂ© MFG Labs/Ekino (groupe BETC Fullsix), en tant que Lead Data Analytics. Avec mon Ă©quipe de consultants Data Analytics, nous accompagnons nos clients sur des problĂ©matiques liĂ©es Ă  la collecte de donnĂ©es, ainsi qu’à son activation.

Pourquoi as-tu choisi ce métier ?

J’ai toujours Ă©tĂ© attirĂ© par l’analytics. Le poids des mots est important, le poids des chiffres encore plus ! Pouvoir procĂ©der au changement grĂące Ă  une analyse, et pouvoir mesurer prĂ©cisĂ©ment l’impact et le ROI de ce changement est passionnant.

Le fait de travailler sur toute la chaine de data est Ă©galement trĂšs enrichissant et formateur. Nous intervenons donc sur la dĂ©finition des besoins analytics de nos clients, et allons jusqu’à la mesure et l’activation des rĂ©sultats.

Pourquoi as-tu décidé de travailler en agence ?

J’ai toujours cru Ă  la complĂ©mentaritĂ© d’expĂ©rience annonceur/agence. La comprĂ©hension des deux Ă©cosystĂšmes est pour moi trĂšs importante.

Ma dĂ©cision de travailler en agence repose sur deux piliers. Le premier est la chance d’ĂȘtre entourĂ© d’experts, et de pouvoir collaborer avec chacun d’entre eux suivant les projets. La seconde est le fait de travailler sur une grande variĂ©tĂ© de projets, avec tous types de clients, chacun avec ses problĂ©matiques propres. 

Quelles compétences (soft &hard skills) faut-il avoir ?

Au niveau des hard skills, une bonne comprĂ©hension de l’écosystĂšme digital est primordiale. AjoutĂ© Ă  cela, une bonne maitrise de nos outils est trĂšs importante (TMS, outils analytics, outils de data visualisation). Les plus sont une bonne maitrise de l’anglais (nos clients sont Français et internationaux), ainsi qu’une expertise technique qui va plus loin que celle liĂ©e uniquement Ă  l’univers analytics. 

En ce qui concerne les soft skills, il est important de pouvoir adapter son discours Ă  son interlocuteur. Savoir parler « technique » ou « business » quand il le faut est la clé ! La rigueur et l’organisation sont Ă©galement des qualitĂ©s trĂšs importantes dans notre mĂ©tier.

Quelle est la journée type dans ton domaine ?

Un stand-up meeting en Ă©quipe, un Ă©change avec un collaborateur sur le besoin analytics d’un de ses clients, la rĂ©alisation d’un plan de marquage pour un mini-site, ou la conception d’un dashboard sur le profil des utilisateurs.

Penses-tu arriver Ă  concilier ton job et ta vie personnelle ?

Oui, malgrĂ© le fait que notre mĂ©tier ne connaisse pas la crise (surtout dans cette pĂ©riode unique), il est important de bien dĂ©connecter afin de pouvoir ĂȘtre productif et motivĂ© pendant les heures de travail. Avoir une vrai passion (hors Ă©cran, c’est encore mieux) et l’exercer Ă  fond est sans doute l’un des meilleurs moyens !

Quels conseils pourrais-tu donner aux jeunes qui veulent s’orienter en agence ou exercer ton mĂ©tier ?

La curiositĂ© est sans doute la meilleure qualitĂ© Ă  avoir pour s’orienter vers notre mĂ©tier. Cette volontĂ© de dĂ©couvrir de nouveaux outils, de faire de la veille technologique, d’apprendre de nouvelles choses et de se dĂ©velopper personnellement vous apportera un vrai plus.

Que pourrais-tu dire aux jeunes pour les faire venir (dans ton agence) ?

Allez viens, on est bien.

Comment vois-tu l’évolution de ton mĂ©tier dans 5 ans ?

C’est un mĂ©tier qui Ă©volue trĂšs vite, notamment grĂące Ă  l’évolution de ses outils, et Ă©galement dĂ» aux mutations (notamment lĂ©gales) de l’univers digital. Il faudra toujours se rĂ©inventer, et s’adapter Ă  notre Ă©cosystĂšme que nous ne contrĂŽlons pas toujours.